Quelle formation suivre pour devenir pilote de ligne ?

pilote de ligne

Pour beaucoup, devenir pilote d’avion est un rêve d’enfant, faire le tour du monde aux commandes d’un Boeing ou d’un Airbus. Voler, planer, décoller, décoller, mais derrière ce travail de rêve se cache un travail hautement responsable et hautement qualifié. Quelle formation suivre pour devenir pilote de ligne ?

Missions du métier : devenir pilote de ligne

Le travail d’un pilote ne commence pas au décollage, mais bien plus avant. Avant de s’envoler, il doit préparer un plan de vol, revoir avec le premier officier la route à suivre en tenant compte des conditions météorologiques, de la masse de l’appareil et de la distance à parcourir, calculer la quantité de carburant nécessaire pour le voyage, Préparer les instruments de navigation et saisir les données dans l’ordinateur de bord. Pendant le vol : il est en contact permanent avec la tour de contrôle grâce au tableau de bord de surveillance. Le pilote a la notion de secourisme, quoi qu’il arrive, il représente les autorités civiles et administratives à bord. Les pilotes de ligne volent 70 heures par mois. De plus, ils continuent à se former tout au long de leur carrière en raison du développement continu de la technologie aéronautique. Un emploi pilote avion Afrique prépare et programme son vol avec beaucoup de précautions, car les exigences de sécurité sont évidemment les exigences les plus élevées pour le transport de passagers. Le métier de pilote vous passionne, mais vous n’avez pas assez de renseignements pour vous lancer ? consultez ce site, vous trouverez plus d’informations et de conseils qui vous aideront dans votre recherche.

Devenir Pilote de ligne : qualité requise

Pour devenir pilote, il faut avoir une maîtrise de l’anglais. Vous ne le savez peut- être pas, mais avant d’être recruté en tant que pilote, il faut passer quelques examens médicaux. En effet, il y a un examen de la vue lors du concours d’entrée, mais rien ne vous empêche de porter des lentilles de contact ou des lunettes. Les pilotes de ligne doivent également rester calmes pour réagir efficacement en cas d’une urgence ou une mauvaise surprise. Il doit également être capable d’assumer ses responsabilités, par exemple en cas de conflit, c’est au pilote de s’imposer puisqu’il a le pouvoir statutaire. Même s’il y a peu d’accidents, les dangers pendant le vol sont nombreux : brouillard, espace aérien encombré, pistes verglacées. Les pilotes de ligne n’ont pas le droit à une faute et doivent donc maintenir une bonne condition physique et un bon équilibre nerveux. Par conséquent, il doit subir des examens médicaux réguliers. S’il y a des faiblesses, il peut être révoqué de sa licence. De plus, le métier de pilote peut être physiquement exigeant en raison des longs vols, des horaires décalés, s’envoler la nuit, etc.

Pilote de ligne : possibilité d’évolution

Les carrières commencent généralement par des vols cargo (transportant des marchandises, pas des personnes). En tant que copilote, vous effectuerez votre première année de vols court et moyen-courriers dans un avion de petite capacité. Seuls les pilotes qui ont une expérience suffisante, doivent accumuler beaucoup de temps de vol, recevoir une formation et réussir les qualifications nationales peuvent devenir capitaines. C’est ensuite, qu’il pourra prendre en charge des avions gros porteurs sur des routes internationales. Il existe plusieurs moyens pour devenir pilote de ligne, l’un d’entre eux est le secteur étatique : vous pouvez présenter l’un des concours d’entrée à l’ENAC (Ecole Nationale de l’Aviation Civile). Il en existe plusieurs, adaptés aux bacheliers, ou étudiants Bac+2 en sciences, ou titulaires de la Licence de Pilote Professionnel (CPL) et de l’ATPL Théorique (Licence de Pilote de Ligne).

Contexte pour suivre la formation de pilote de ligne

Le pilotage de ligne est encore un métier de rêve et il n’est pas toujours facile d’en obtenir un. L’embauche dépend en grande partie de l’environnement économique. Cependant, la plupart de cv pilote de ligne ont trouvé du travail. À noter cependant le ralentissement des embauches ces dernières années, notamment depuis qu’Air France a cessé d’embaucher via le service « Cadet Pilote » de l’école. Ceux qui avaient suivi une formation personnelle avaient plus de mal à trouver du travail. Le concours est devenu très sélectif, avec moins de trente candidatures retenues chaque année. Autre possibilité : département payant, non donné : la formation complète coûte environ 80 000 euros. Vous devez avoir un baccalauréat et vous présentez ensuite un test d’entrée à la FTO (Flight Training Organisation). Enfin, il est possible de rejoindre la branche militaire, vous devez avoir entre 17 et 22 ans et être titulaire d’un baccalauréat. Vous serez ensuite formé pour être un piloter d’avion de chasse, un avion de transport ou un hélicoptère. Pendant le vol, vous pouvez surveiller tous les paramètres, communiquer avec la tour de contrôle, surveiller également la consommation de carburant et réagir aux situations inattendues. Étant donné que toutes les communications se font en anglais, les pilotes de ligne doivent être bilingues.

Apprendre l’anglais professionnel : les meilleurs outils
Comment le Village de l’Emploi accompagne les jeunes diplômés en quête d’un emploi stable ?